Chêne pubescent - Projet CONQueTh

Une solution pour adapter les chênaies de la moitié nord du pays aux risques liés au changement climatique et pour assurer ainsi l’approvisionnement de toute une filière, serait de les diversifier progressivement par l’introduction d’espèces plus résistantes.

Parmi les chênes thermophiles, le chêne pubescent, proche botaniquement du sessile et du pédonculé, est un candidat sérieux.

D’autant qu’en conditions stationnelles favorables, les qualités de son bois semblent très proches de celles du chêne pédonculé.

Un programme multipartenarial appelé CONQUETH s’intéresse actuellement à cette essence.

Les objectifs du projet CONQueTh

Le projet s'intéresse à la Capacité d’Occupation du Nord par les Quercus Thermophiles. Il se propose, dans les régions concernées :

    1. de rechercher les liens éventuels entre l’évolution du climat et celle de la ressource en chênes sessile, pédonculé et pubescent,
    2. de préparer l’installation d’un réseau trans-régional d’expérimentations visant à évaluer les impacts de techniques sylvicoles sur la croissance et/ou l’implantation du chêne pubescent, 
    3. de repérer des peuplements source de graines et d’organiser leur évaluation pour aider aux choix des provenances à privilégier en plantation,
    4. d’établir la table de séchage du bois de pubescent,
    5. et de créer et d’utiliser des outils pédagogiques destinés à la sensibilisation ainsi qu’à la formation d’un large public. 

Le projet se déroule sur 36 mois, de novembre 2017 à fin novembre 2020.


Plots de Chêne pubescent


Localisation du projet CONQueTh

Localisation du projet CONQueTh

Les actions proposées dans le cadre du projet concernent plusieurs régions de la moitié nord du pays, zone comptabilisant plus de 2 millions d’hectares de chênaies et regroupant la majorité des chênaies à haute valeur ajoutée du pays.

Les anciennes régions Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Centre, Ile de France, Normandie et Bourgogne, qui disposent d’une ressource en chêne pubescent (IGN, 2011) et qui se situent en limite nord de son aire de distribution, sont particulièrement impliquées.

Les actions menées dans le cadre du projet sont bien sûr susceptibles d’intéresser d’autres régions.


Les partenaires du projet CONQueTh

Pour mener à bien  les différents volets le CNPF et  les CRPF de Bretagne - Pays de la Loire, porteur du projet, Normandie, Hauts de France; Ile de France, Centre Val de Loire, Bourgogne Franche-Comté, la partie Poitou-Charentes du CRPF Nouvelle Aquitaine, l'IDF, se sont associés avec  de nombreux autres  partenaires de la filière: CIRAD, IGN, INRA, IRSTEA, ONF, Scierie Bourdaud, Vilmorin.


En Normandie

Grume de Chêne pubescent

Sur le site de Pacy-sur-Eure, un des plus beaux peuplements de chênes pubescents de la région, des glands ont été récoltés pour mise en culture chez les pépinières Lemonnier, donnant ainsi une nouvelle provenance pour cette essence (provenance Nord-Ouest). Avec ces plants, des tests de comparaison avec le chêne sessile ont été installés dans la région mais aussi en Hauts-de-France.

Au cours du projet CONQueTh, 21 grumes ont été abattues à l’hiver 2018 afin d’effectuer des tests mécaniques de séchage du bois. Les résultats sont en cours de traitement. Ces mêmes arbres font également l’objet d’analyses génétiques afin de préciser la pureté du peuplement.